Les Nouvelles Esthétiques, le magazine pour les professionnels de la beauté et de l’esthétique a consacré son entretien du mois, en mars 2017, à Christian Thomazeau, le Président de Cesam. Il y présente l’histoire de Cesam et ses innovations dans le milieu de l’esthétique et de l’anti-âge.

Au départ, Cesam est une société dont la spécialité est d’accompagner les professionnels de santé dans le cadre de leur diversification dans la médecine esthétique, et ils sont de plus en plus nombreux :

  • des médecins généralistes, de plus en plus intéressés pour savoir ce qu’ils peuvent faire dans le domaine de la médecine esthétique,
  • des spécialistes, comme des ophtalmologues et des gynécologues. Les ophtalmologues sont intéressés par l’œil mais aussi par son contour et donc le traitement des rides et des ridules. Concernant les gynécologues, ils s’occupent de la femme de son plus jeune âge jusqu’à son âge le plus avancé, ils sont donc habitués à répondre à des demandes comme les cicatrices, les vergetures, tout ce qui est lié au ventre et à la silhouette.

Et ce ne sont pas les seuls, il y a aussi des infirmières, des kinésithérapeutes qui ont envie d’évoluer et des chirurgiens-dentistes qui, depuis trois ans, ont le droit de pratiquer des injections, donc toute la zone péri-buccale les intéresse.
La vocation première de Cesam est d’accompagner des professionnels de santé, de la façon la plus rassurante possible, vers cette médecine du mieux être qu’est la médecine esthétique et anti-âge en leur proposant cinq dispositifs :

  • Le Medical Jet System qui diffuse à très haute vitesse des particules d’actifs comme l’acide hyaluronique sans contact, sans aiguilles et sans injections,
  • Le Medical Cryo System avec un dispositif qui a beaucoup de succès auprès des médecins qui souhaitent pratiquer la cryolipolyse,
  • Le Medical Cellu System avec la radio-fréquence qui permet de travailler sur les problèmes de cellulite, de lipodystrophie localisée, de relâchement cutané que ce soit au niveau du corps ou du visage,
  • Le Medical Rejulight System qui, à ce jour, dans le domaine médical est la Led la plus aboutie du marché. Nous proposons en effet « 1512 Led » sur un panneau avec une gestion de onze longueurs d’ondes et plus de vingt programmes, c’est vraiment un couteau suisse pour un médecin,
  • Le Medical Pulse System qui permet à la fois d’utiliser des pièces à main de lumière pulsée, mais aussi des pièces à main laser. Le médecin peut alors s’équiper d’un dispositif qui est vraiment évolutif en fonction de son objectif.

La découverte d’un nouveau marché

En tant que leader français de l’esthétique haute technologie, une société israélienne, s’est rapprochée de nous pour nous présenter le « Wishpro ». Il y a trois ans, lorsqu’on nous a présenté cet appareil, nous n’y avons pas cru tout de suite car nous étions habitués à manipuler des dispositifs esthétiques de 30 à 40 000€. Nous nous sommes d’abord interrogés pour définir si cela avait du sens pour nous et pour les esthéticiennes et, enfin, si c’était réellement innovant, efficace et rentable.

Nous avons fait travailler notre comité scientifique qui nous aide beaucoup pour la formation dans le domaine médical et les retours étaient très clairs, les résultats étaient là ! Nous avons effectué une batterie de tests, les résultats étaient toujours aussi positifs. Nous sommes tombés amoureux de cette technologie qui allie à la fois un dispositif physiologique avec des micro-courants, mais aussi des Leds auxquelles on associe des capsules et des actifs qui vont être diffusés à l’intérieur de la peau. Les résultats, même après la première séance, sont vraiment étonnants. Le département esthétique a donc ouvert avec le « Wishpro » fin 2013.

Le « Wishpro » pour conquérir l’esthétique !

C’est ainsi que nous avons découvert le marché de l’esthétique et que nous en sommes littéralement tombés amoureux ! C’est un marché intéressant parce qu’il s’interroge énormément. Selon moi, pour s’en sortir, les esthéticiennes devront se tourner vers les innovations. Et c’est là que le « Wishpro » est extrêmement intéressant, il est très bon marché et il permet d’obtenir des résultats étonnants. Cet appareil permet à l’esthéticienne de démarrer assez facilement une mutation.

Les premières esthéticiennes ont commencé avec le « Wishpro » pour proposer une solution anti-âge. En voyant les résultats extraordinaires et le fait qu’elles aient pu rembourser le coût de leur investissement, elles nous ont réclamé autre chose. Et c’est ainsi que nous avons développé une gamme avec cinq dispositifs issus de l’univers médical :

  • Le Cryo Esthetic, une cryolipolyse esthétique avec des résultats incroyables.
  • Le Led Esthetic, un dispositif de Led avec des programmes intégrés particulièrement innovants.
  • L’Epilaction, un dispositif pour éliminer tous les poils, de toutes les couleurs pendant les quatre saisons. Il n’y a pas d’exclusion, même pendant l’été, c’est sans douleurs et sans contraintes !

Aujourd’hui, nous réalisons presque la moitié de notre chiffre d’affaires en esthétique soit près de 2,5 millions d’euros !

La mutation de l’esthétique

Nous sommes dans une société où la concurrence est exacerbée avec de nombreux nouveaux acteurs sur le marché. J’ai entendu parler d’un site pilote H&M avec une offre esthétique ! Il va y avoir une espèce de concurrence qui va complètement s’éclater dans tout ce qui n’est pas à valeur ajoutée, tout ce qui ne demande pas une technologie poussée, un savoir-faire trop important ou de l’innovation. Tout ce qui est simple va être pris d’assaut. On commence à le voir, il y a des restaurants qui proposent des services de manucure, des aéroports et des centres commerciaux qui se mettent à proposer des prestations ongles et même beauté… donc cette concurrence va se multiplier, et pour l’esthéticienne de quartier, si jamais elle este sur son marché « traditionnel », à mon avis ça va être très difficile.

Après, on peut rajouter à ça toutes les franchises qui se sont implantées sur ce marché.

Nous pensons sincèrement qu’une révolution est en marche. Le fond de ma pensée est que l’esthéticienne n’a pas le choix, il va falloir qu’elle se singularise, qu’elle se différencie, qu’elle renforce son expertise. Notre objectif est d’aider les professionnelles à changer de point de vue, à prendre du recul pour être plus entreprenantes et apprendre à gérer leur centre de profit comme n’importe quelle entreprise, c’est-à-dire savoir se tourner vers des marchés à forte valeur ajoutée, apprendre à choisir les bons équipements, déterminer les synergies entre les technologies, apprendre à la fois à vendre ces dispositifs mais aussi apprendre à vendre des produits récurrents comme des cosmétiques.

Dans le domaine, de l’esthétique haute technologie, il y a trois marchés : le traitement de la silhouette, le traitement du vieillissement et l’élimination du poil. L’esthéticienne doit obligatoirement se spécialiser dans l’un de ces trois domaines synonyme d’innovation, d’efficacité et de rentabilité.

La formation

Le fait d’avoir une expertise dans le domaine de l’appareillage et des technologies médicales nous aide forcément pour l’esthétique. Nous avons vraiment l’habitude d’accompagner les médecins dans leurs formations. Depuis deux ans, nous avons développé un pôle formation destiné aux esthéticiennes avec des formations de deux jours où intervient notre comité scientifique. Pour plus d’informations voir : « Formations esthéticiennes« .

Dernièrement, nous avons développé tout un système de formations par Webinar, c’est-à-dire des formations via le web, en direct de chez soi, gratuitement. On peut même poser des questions sur un tchat en direct. Vous pouvez visualiser l’une de nos replay sur Youtube :  https://www.youtube.com/watch?v=d8-ln95s_8c

Le Webinar est un formidable moyen de diffuser de l’information sans que ce soit trop intrusif, les professionnelles ne sont pas obligées de sortir de leur institut.